Tout-petit, les haies de votre quartier n’étaient pas sans vous rappeler le labyrinthe d’Alice au pays des merveilles. Élégantes et offrant une bonne dose d’intimité, ces barrières végétales sont sublimées par la main experte de l’homme.

Durant l’Antiquité, Jules César prenait grand soin de s’assurer qu’elles étaient bichonnées par ses jardiniers. Émondage, coupe sélective ou élagage, rien n’est trop beau pour entretenir les palissades arboricoles. Un faible prix à payer au vu des nombreux avantages qu’elles procurent.

Pourquoi faire pousser une haie dans son jardin ?

L’été, les propriétaires de haies sont bien contents de profiter de leur effet rafraîchissant. Les plus misanthropes ne pourront que se réjouir de son action anti-bruit : les bruits de routes et les cris d’enfant sont étouffés par ce feuillage dense.

Au printemps, les mamans oiseaux seront ravies d’installer leurs foyers dans cet espace de verdure. Vous pourrez ainsi bénéficier d’un spectacle rare : voir les oisillons éclore de leurs œufs et effectuer leurs premiers battements d’ailes.

En hiver, les haies se dressent fières et impénétrables comme de preux chevaliers. Grâce à leur stature imposante, vous serez protégé des vents froids et violents.

Vos sens ne sont pas les seuls à bénéficier de la présence d’une haie. Avant d’être un objet d’hédonisme, elle est un outil pratique. Faire pousser une haie est un moyen infaillible et gracieux de délimiter sa propriété. Vos voisins ne pourront plus grappiller « accidentellement » quelques-uns de vos précieux mètres carrés.

En plus de ces vertus époustouflantes, les haies présentent un autre avantage considérable : vous ne devrez les tailler qu’une à deux fois par an.

Quel est le meilleur moment pour tailler une haie ?

Généralement, la croissance des arbustes qui constituent une haie s’active au printemps et à la fin de l’été. C’est donc à ce moment que vous sortirez les cisailles et leur ferez une beauté, et ce afin qu’elles conservent leurs formes le plus longtemps possible.

Ce n’est pas un hasard si les jardiniers professionnels attendent avril-mai ou les mois de septembre-octobre pour élaguer leurs clôtures végétales.

Néanmoins, il n’est pas utile de considérer cette règle comme immuable. Si vous en ressentez le besoin, n’hésitez pas à tailler vos arbustes à un rythme plus soutenu. Concernant les haies à fleurs, attendez que l’efflorescence arrive à son terme avant de couper quoique ce soit.

Comment tailler sa haie ?

Ne péchez pas par excès de zèle ! Seules les tiges molles et les feuilles doivent être retirées. Ne jouez pas du ciseau sur la trame principale au risque de vous retrouver avec une haie dégarnie qui ne fera pas long feu face aux affres du soleil.

Dès la première saison, vos haies peuvent être taillées. N’attendez pas qu’elles soient trop drues avant de les clairsemer. À chaque nouvel élagage, le même principe doit être respecté : 50 % de la végétation actuelle doit être retirée.

Quelle forme donner à sa haie ?

Tous les experts s’accordent sur ce point. La haie idéale a une forme légèrement pyramidale. La partie supérieure doit être plus fine que la base pour permettre aux racines de bénéficier des photons solaires.

Dans quel ordre tailler sa haie ?

L’émondage d’une haie débute toujours par le sommet. Le procédé doit se faire du haut vers le bas pour éviter l’accumulation de débris végétaux. Pour obtenir un rendu uniforme, il est fortement conseillé d’utiliser des piquets en bois comme points de référence.

Avec quels outils élaguer sa haie ?

Au-delà de 5 mètres de hauteur, un taille-haie électrique est indispensable pour un rendu qualitatif. En outre, recourir à cet instrument permet de ne pas s’épuiser rapidement en réalisant ses travaux de jardinage.

Pour venir à bout des branches les plus épaisses, un coupe-branches est l’outil le plus adapté qu’il soit. Facile à utiliser, ses puissantes lames ne feront qu’une bouchée des branchages récalcitrants.

La cisaille, quant à elle, est le dispositif offrant le degré de précision le plus élevé.

Comment utiliser un taille-haie électrique ?

Tailler le sommet des haies hautes

Rien n’est plus simple avec un taille-haie électrique. Positionnez la lame suivant un angle de 90° (angle droit), allongez la perche autant que nécessaire et mettez le moteur en marche. Facile, n’est-ce pas ?

Coupe verticale de la haie

Cette technique nécessite d’utiliser les deux côtés de la lame. À l’aide d’un mouvement de va-et-vient, élimez minutieusement la pente de la haie. Ce positionnement permet que les débris soient propulsés vers l’extérieur et non l’intérieur de l’arbuste.

Coupe horizontale de la haie

Dans ce cas de figure, la barre du taille-haie électrique est inclinée de 0° à 10°. Chaque pas en avant est l’occasion de retirer un peu plus de matière végétale sans casses inopinées du branchage.

Quel est le meilleur moment pour tailler une haie ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *